Des ONG demandent la fin de l’huile de palme dans les carburants

22 janvier 2019

Une coalition d’ONG s’est mobilisée mardi 22 janvier dans cinq capitales européennes –- Paris, Berlin, Madrid, Rome et Bruxelles –- pour demander à l’Union européenne de mettre fin aux subventions pour l’huile de palme dans les carburants.

À Paris, devant la représentation de la Commission européenne, des militants des associations ANV COP21, Canopée, Les Amis de la Terre, One Voice, SumOfUs et Greenpeace ont installé une « forêt tropicale », avec de faux palmiers à huile et des personnes en déguisement d’orangs-outans (photo). Ces primates sont en effet menacés par la destruction des forêts où ils vivent, en Asie du Sud-Est, remplacées par des monocultures de palmiers à huile.

En mai dernier, le Parlement européen a adopté une loi pour mettre un terme à l’incorporation dans les carburants de matières premières qui sont à « haut risque » pour le climat, comme l’huile de palme. La Commission européenne doit entériner cette volonté par un acte délégué, attendu pour le 1er février.

En France, les agrocarburants sont responsables de 75 % de l’huile de palme consommée. Selon les ONG, ces « biocarburants » sont « trois fois plus néfastes pour le climat que les carburants conventionnels, à cause de la déforestation qu’ils entraînent ». « Les plantations de palmier à huile sont en train de ravager les dernières forêts tropicales primaires de la planète et la précieuse biodiversité qu’elles abritent », écrivent-elles dans un communiqué.

En décembre dernier, « l’Assemblée nationale a supprimé l’avantage fiscal permettant l’incorporation d’huile de palme dans les carburants mais Total, propriétaire de la bioraffinerie de La Mède, a annoncé vouloir remettre en cause le vote des députés en demandant une dérogation, a affirmé Sylvain Angerand, président de Canopée Forêts vivantes, dans un communiqué. Si la Commission ne tranche pas clairement et ouvre des dérogations, il est certain que Total s’engouffrera dans la brèche. »

  • Source : Greenpeace.
  • Photo : © Guenole Le Gal, pour la coalition d’ONG



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’huile de palme « durable » n’existe pas


15 février 2019
À Dijon, les 38 faucheurs d’OGM ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
15 février 2019
Barrages routiers en Argentine contre l’exploitation du lithium
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Manifestations : le Parlement européen critique Paris sans le dire
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
La FNSEA poursuit sa domination des chambres d’agriculture
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Le Premier ministre a reçu les ONG de l’Affaire du siècle
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Poursuites-bâillons : une victoire judiciaire contre l’empire Bolloré
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Le Queensland dévasté par la pire inondation jamais vue en Australie
Lire sur reporterre.net
12 février 2019
Des activistes « livrent » des boues rouges toxiques de Gardanne au ministère de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
11 février 2019
Trois expertises sur les déchets radioactifs lancées avant le débat public
Lire sur reporterre.net
11 février 2019
Les insectes pourraient disparaître d’ici un siècle
Lire sur reporterre.net
9 février 2019
Un tribunal australien invoque le climat pour rejeter un projet de mine de charbon
Lire sur reporterre.net
8 février 2019
Recrudescence de violences policières envers les jeunes exilés de Ouistreham
Lire sur reporterre.net
7 février 2019
Dans les Hautes-Alpes, un jeune migrant est mort après avoir été retrouvé inanimé au bord d’une route
Lire sur reporterre.net
7 février 2019
Opération de police à la Zad de l’Amassada
Lire sur reporterre.net
7 février 2019
La Confédération paysanne prend la tête de la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

14 février 2019
Au mépris du climat et des riverains, l’aéroport de Roissy veut 40 millions de passagers supplémentaires
Info
15 février 2019
La voiture autonome ? Une catastrophe écologique
Enquête
15 février 2019
Pourquoi le retraitement des combustibles nucléaires usés est-il une impasse ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales