Festival « Les rencontres du vivant », forum pour la transition citoyenne locale, aux Vans (Ardèche)

Le vendredi
6
juillet
au dimanche
8
juillet


Festival « Les rencontres du vivant », forum pour la transition citoyenne locale

6 au 8 juillet 2018 aux Vans (Ardèche)

L’Ardèche est une terre fertile pour les graines de la transition. Depuis des siècles, les habitants y ont vécu de façon simple, solidaire et en accord avec la nature. Avec les mouvements socioculturels des années 1960, des femmes et des hommes y ont mené des aventures novatrices pour incarner des relations harmonieuses à soi-même, aux autres et avec l’ensemble des formes de vies.

Ce qui fait de ce département un des principaux laboratoires français d’expérimentations à ciel ouvert. De nombreuses associations, des écohameaux et des entreprises sociales et solidaires y ont fleuri spontanément. Un grand nombre d’habitants y exercent leur créativité pour faire évoluer leurs modes de vie à travers l’éducation coopérative, l’agriculture écologique, l’alimentation durable, l’économie locale et l’habitat participatif.

Une de ces associations s’active depuis quinze ans pour protéger le grand site naturel de « Païolive », un des lieux les plus riches en biodiversité d’Europe.

Il y a deux ans, en juillet 2016 elle a organisé dans la commune des Vans des rencontres sur l’impact du dérèglement climatique et de l’effondrement écologique. Les conférences ont été édifiantes et ont mis l’auditoire face à des constats scientifiques sans appel. Les participants se sont sentis démunis et se sont demandé ce qu’ils pouvaient faire pour changer la trajectoire.

Devant ces grands enjeux qui nous concernent tous, les divergences s’effacent et tout le monde se retrouve sur les besoins essentiels : respirer un air plutôt pur, boire une eau plutôt claire, manger une nourriture plutôt saine, prendre soin de la nature et vivre ensemble de façon solidaire.

La même année, le film « Demain », réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent montre des solutions concrètes pour résoudre les crises écologiques, économiques et sociales. Il est vu par plus d’un million de Français. Les membres de l’association Païolive, qui font le bilan de leur événement, notent alors l’enthousiasme de ceux qui ont vu le film et qui se disent « c’est génial, allons-y ! » « ... mais... par où on commence ? »

Répondre collectivement à cette question, voilà l’idée pour organiser de nouvelles rencontres. Le nom de l’événement est évident, et sonne comme un clin d’œil au film « Demain » ; ce sera : « Aujourd’hui ».
À l’été 2017, l’association diffuse un questionnaire pour savoir quels sont les domaines qui intéressent le plus les habitants d’Ardèche et des départements voisins pour la transition. Ils répondent : l’agriculture écologique, la préservation de la nature et l’alimentation saine et durable.

Pour être complètement cohérent avec la démarche, les citoyens sont sollicités en amont du festival, pour qu’ils participent à la construction du contenu des trois journées thématiques. Ainsi, l’événement devient une consultation citoyenne des besoins, des envies et des aspirations des habitants pour construire un bien vivre ensemble résilient et respectueux du vivant. L’intelligence collective y est mise à profit pour permettre à la diversité des points de vue de s’exprimer et d’apporter des solutions.

En novembre 2017, une réunion de lancement est organisée pour permettre à chacun de s’exprimer de façon ludique et interactive sur ce qui l’anime au sujet de la transition. Les participants y ont aussi regardé ensemble le film documentaire « Qu’est-ce qu’on attend » de Marie- Monique Robin, qui montre à travers l’exemple d’un village Alsacien comment le territoire est le lieu d’action privilégié pour amorcer la transition : les habitants y ont des leviers individuels et collectifs puissants pour changer les choses de façon concrète. Inspirés et enthousiastes, ils commencent l’organisation des rencontres.

En février 2018, la première consultation a eu lieu, pour construire le contenu de la journée sur la préservation de la nature, qui aura lieu le 6 juillet 2018. Les citoyens ont choisi entre autres thèmes : La préservation des forêts et des ressources en eaux. La création collective d’une charte éthique de tourisme responsable. La réduction de la pollution lumineuse pour des ciels étoilés. Tendre vers le zéro- déchet et améliorer le tri sélectif. Faire un refuge à oiseaux et insectes dans son jardin pour favoriser la biodiversité.
Photos de la réunion de consultation sur la préservation de la nature

En avril, la seconde consultation a permis aux citoyens de choisir les thèmes de la journée sur l’agriculture écologique, qui aura lieu le 7 juillet 2018. Ils ont choisi de voir comment faciliter l’accès aux terres cultivables. De faciliter l’entraide, la complémentarité entre agriculteurs et le soutien des acheteurs. De permettre au grand public de découvrir comment faire son jardin de façon naturelle.

En mai, la troisième consultation, sur l’alimentation saine et locale, a permis de préparer la journée du 8 juillet 2018. Parmi les thématiques choisies, il y a le développement du bio et local à la cantine, la facilitation des circuits courts de proximité, des ateliers pour apprendre à cuisiner simplement des plats sains et savoureux, des animations pour permettre aux enfants de connaitre les fruits et légumes de saison.
Sur les trois jours du festival, un ensemble d’ateliers seront aussi dédiés à la transition intérieure, pour le bien-être et les relations saines. Ils permettront à ceux qui le souhaitent de découvrir la communication bienveillante, d’essayer la méditation, d’apprendre à accueillir les émotions et de cultiver la résilience et la gratitude.

Ce festival aura donc lieu cet été, du 6 au 8 juillet 2018, aux Vans, en sud-Ardèche, dans une jolie prairie, en bord de rivière.

Il offrira un espace d’échanges aux citoyens, collectivités et associations pour se relier et contribuer ensemble à la transition de façon concrète. Il permettra aux acteurs de la transition d’Ardèche et des départements voisins de se fédérer, pour que les petits ruisseaux fassent de grandes rivières.

Pour que chaque participant s’y retrouve, il y aura trois espaces d’activités complémentaires :
Un espace de forums participatifs pour construire collectivement des projets territoriaux à l’échelle de la commune jusqu’à celle du département.
Un espace d’ateliers pratiques pour apprendre et faire soi-même, à l’échelle du foyer, du voisinage et de la commune.

Un espace d’animations pédagogiques où petits et grands peuvent découvrir en s’amusant.
Le soir, il y aura des veillées avec des conteurs et des musiciens qui feront participer le public ainsi que des jeux coopératifs pour tous les âges, afin de fêter le plaisir d’être ensemble.

Ce festival portera les fruits de cette histoire et soufflera un vent nouveau pour faire grandir chaque jour cette vague d’initiatives de transition, vers un nouvel horizon.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

PUBLIER À L’AGENDA DE REPORTERRE

Vous aussi, vous souhaitez publier un événement à l’agenda de Reporterre ?

Rien de plus simple : envoyez un courriel à planete [arobase] reporterre.net sans oublier les éléments suivants :

  • dans l’objet du message, précisez [AGENDA] ainsi que la date et le nom de l’événement ;
  • fournissez-nous un texte dans un format texte (.doc ; .odt ; .txt...) de présentation de l’événement d’environ 1000 caractères sans oublier le nom, la date, l’heure, le lieu de l’événement et un lien vers un site internet et/ou une page Facebook ;
  • fournissez-nous une affiche (format .jpg) d’au moins 700 pixels de large si l’image est horizontale, ou 500 pixels de haut si elle est verticale (notre préférence).
20 septembre 2018
La France est complice de l’exploitation du charbon allemand à Hambach
Tribune
19 septembre 2018
Il s’appelait Steffen. À Hambach, un blogueur militant chute mortellement lors de l’opération policière
Info
21 septembre 2018
À Hambach, les batailles de l’esprit
Édito


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre