La pollution atmosphérique aggrave l’acné chez l’adulte, selon une étude

25 juillet 2017

Les cabinets des dermatologues ne désemplissent pas. C’est notamment à cause des nombreuses femmes qui consultent pour des problèmes d’acné d’adulte. Si guérir cette pathologie est complexe, les causes sont connues. Cycle hormonal, facteur génétique, stress, alimentation… et pollution. Et si les particules fines – dont les taux explosent dans nos mégalopoles au moment des pics de pollution – jouaient un rôle plus important qu’il n’y paraît dans l’état de nos épidermes ? C’est ce qu’une nouvelle étude, dévoilée par les équipes de La Roche-Posay, pointe lundi 24 juillet.

Entre 2012 et 2014, 60.000 consultations dermatologiques à Pékin ont été passées au crible. Une cartographie du nombre de visites a été faite, qui a été mise en parallèle avec l’évolution de la concentration des polluants dans l’air de la capitale chinoise. Résultat ? À chaque fois que les taux de dioxyde d’azote et de particules fines franchissaient un palier, le nombre de consultations pour des problèmes d’acné augmentait.

Dominique Moyal, directrice scientifique adjointe La Roche-Posay international, explique : « Avec cette nouvelle étude, le lien entre augmentation des niveaux de pollution et hausse des cas d’acné est établi. De plus, des études antérieures menées notamment par L’Oréal Recherche ont également prouvé qu’un environnement pollué augmentait la production de sébum des peaux grasses. En effet, les polluants ont un impact direct sur le squalène, un lipide présent dans le sébum, qui s’oxyde à leur contact, provoquant inflammation et formation de comédons. »

Les peaux sèches, quant à elles, peuvent aussi être impactées par la pollution. Cette dernière, d’après la spécialiste, aggrave non seulement l’acné mais également la dermatite atopique et tous les problèmes de peau.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Le rapport Spinetta conseille de fermer les petites lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Le gouvernement refuse la transparence sur le projet de stockage à Belleville-sur-Loire
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Niveaux des océans : la hausse s’accélère
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Santé
17 janvier 2018
Ne rasons pas les forêts naturelles pour produire de l’énergie
Tribune
21 février 2018
Appel pour aller vers l’a-croissance
Tribune
22 février 2018
La fibre de cannabis, voie d’avenir du Rif marocain
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Santé