Le Premier ministre a reçu les ONG de l’Affaire du siècle

14 février 2019

« Le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement français ne semblent aujourd’hui pas prêts à un changement courageux et immédiat » face au changement climatique, ont constaté les quatre ONG corequérantes de l’Affaire du siècle.

FNH, Greenpeace, Notre affaire à tous et Oxfam ont été reçues ce jeudi 14 février au matin par le Premier ministre, Édouard Philippe. Les quatre ONG sont à l’origine de la pétition en ligne « L’Affaire du siècle », qui dépasse désormais les 2,1 millions de signataires et qui menace l’État d’un recours pour « inaction climatique ». Édouard Philippe les a assurées qu’une réponse écrite serait apportée « dans les délais impartis », c’est-à-dire d’ici au 18 février.

« Aujourd’hui, l’État français ne tient pas les objectifs qu’il s’est lui-même fixés sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la France, le développement des énergies renouvelables ou l’amélioration de l’efficacité énergétique », soulignent les ONG, qui ont renouvelé leur intention de déposer un recours en justice contre l’État, le rendez-vous avec le Premier Ministre ne leur étant pas apparu concluant.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la rencontre, Matignon salue « la mobilisation des Français qui ont signé la pétition », mais récuse « l’accusation d’inaction climatique », en arguant notamment que « la France est parmi les pays les plus actifs pour lutter contre le dérèglement climatique, et l’un des moins émetteurs des pays développés ». Ou en soulignant l’arrêt des centrales à charbon d’ici à 2022, l’accélération du développement des énergies renouvelables, l’objectif de neutralité carbone en 2050, la baisse des émissions liées à l’énergie en 2018, le plan de sortie des chaudières au fioul…

« Tout cela n’est néanmoins pas suffisant », reconnaît Matignon, en appelant les signataires de la pétition à s’investir dans le grand débat en cours après la crise des Gilets jaunes, « pour contribuer à identifier les mesures qui permettront de mieux accompagner les Français qui souhaitent agir pour le climat ».





20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net
16 mai 2019
« En France, il n’y a pas de pressions de lobbyistes de Monsanto », selon le ministre de l’Agriculture
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
L’Andra finance une campagne de communication contre les déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
Stocamine : le jugement sera rendu le 5 juin
Lire sur reporterre.net
14 mai 2019
Roundup : Bayer-Monsanto condamné à verser 2 milliards de dollars à un couple atteint d’un cancer
Lire sur reporterre.net
13 mai 2019
Le sénateur pro-glyphosate démenti par ses pairs
Lire sur reporterre.net
13 mai 2019
La justice s’acharne contre les militants du climat à Nancy
Lire sur reporterre.net
10 mai 2019
À Montpellier, des activistes anti-pub en procès
Lire sur reporterre.net
10 mai 2019
Les émissions de CO2 en baisse en Europe
Lire sur reporterre.net
10 mai 2019
À partir du 10 mai, l’Union européenne aura épuisé les ressources que la planète peut lui offrir
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
21 mai 2019
À Meaux, l’eau de la Terre chauffe les maisons
Reportage
21 mai 2019
Pour le climat, limitons le nombre d’avions
Tribune
21 mai 2019
Malgré les lobbies, un Parlement européen utile à l’écologie
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Climat