Le préfet valide le projet de gare du Triangle de Gonesse

24 septembre 2018

Le préfet du Val d’Oise a signé le permis de construire de la gare du Triangle de Gonesse (Val d’Oise) de la ligne 17 du Grand Paris express, a annoncé la mairie de Gonesse le 18 septembre.

Cette gare controversée doit desservir la ZAC du même nom pilotée par Grand Paris aménagement et qui prévoit notamment la création du méga-complexe EuropaCity, porté par le groupe Auchan et son partenaire chinois Wanda.

« Une gare en plein champ, dans une zone sans habitant, c’est complètement aberrant, a déclaré Bernard Loup, président du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), opposé au projet. Tant d’autres besoins en transports en commun urgents ne sont pas satisfaits ! Mais le gouvernement préfère céder aux lobbies, au détriment des habitants du territoire ».

A ce jour, la ZAC (zone d’aménagement concertée) autorisant l’urbanisation de 280 ha de terres agricoles du Triangle de Gonesse - dont 80 ha pour le projet Auchan - est toujours frappée d’annulation. L’appel déposé par le gouvernement devant le tribunal administratif de Cergy ne sera jugé qu’en 2019.

La mairie de Gonesse, favorable au projet, s’est félicitée de ce feu vert pour la gare, « qui conditionne le reste du projet ». Selon le maire, Jean-Pierre Blazy, « c’est une excellente nouvelle pour les habitants du territoire qui attendent l’arrivée du métro avec impatience. » Les opposants rétorquent qu’au vu de la situation géographique de la gare, en dehors de Gonesse, « celle-ci serait très peu fréquentée par les Val d’Oisiens, y compris les Gonessiens, qui continueront à utiliser le RER D à proximité. »

« Plutôt que d’investir un milliard d’euros de fonds publics — le coût d’un détour de 5 kilomètres, la construction d’une gare d’interconnexion et d’un échangeur autoroutier — pour la desserte d’un projet privé de plus en plus contesté, le CPTG soutient le Plan de Mobilisation pour les transports d’Ile-de-France, qui comporte notamment le tram-train Ligne 11 express devant relier Sartrouville (78) à Noisy-le-Sec (93) en passant par Argenteuil. »

- Source  : communiqué du CPTG.

  • Photo : © Mathieu Génon/Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le gouvernement relance le projet Europacity



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles

23 avril 2019
Dans la Creuse, une rivière renaît après des années de pollution
À découvrir
24 avril 2019
Le combat des proches de Zineb Redouane pour que justice soit faite
Reportage
23 avril 2019
Gaspard Glanz : « Je couvrirai les manifestations malgré les interdictions, parce que je suis journaliste »
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles