Le préfet valide le projet de gare du Triangle de Gonesse

24 septembre 2018

Le préfet du Val d’Oise a signé le permis de construire de la gare du Triangle de Gonesse (Val d’Oise) de la ligne 17 du Grand Paris express, a annoncé la mairie de Gonesse le 18 septembre.

Cette gare controversée doit desservir la ZAC du même nom pilotée par Grand Paris aménagement et qui prévoit notamment la création du méga-complexe EuropaCity, porté par le groupe Auchan et son partenaire chinois Wanda.

« Une gare en plein champ, dans une zone sans habitant, c’est complètement aberrant, a déclaré Bernard Loup, président du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), opposé au projet. Tant d’autres besoins en transports en commun urgents ne sont pas satisfaits ! Mais le gouvernement préfère céder aux lobbies, au détriment des habitants du territoire ».

A ce jour, la ZAC (zone d’aménagement concertée) autorisant l’urbanisation de 280 ha de terres agricoles du Triangle de Gonesse - dont 80 ha pour le projet Auchan - est toujours frappée d’annulation. L’appel déposé par le gouvernement devant le tribunal administratif de Cergy ne sera jugé qu’en 2019.

La mairie de Gonesse, favorable au projet, s’est félicitée de ce feu vert pour la gare, « qui conditionne le reste du projet ». Selon le maire, Jean-Pierre Blazy, « c’est une excellente nouvelle pour les habitants du territoire qui attendent l’arrivée du métro avec impatience. » Les opposants rétorquent qu’au vu de la situation géographique de la gare, en dehors de Gonesse, « celle-ci serait très peu fréquentée par les Val d’Oisiens, y compris les Gonessiens, qui continueront à utiliser le RER D à proximité. »

« Plutôt que d’investir un milliard d’euros de fonds publics — le coût d’un détour de 5 kilomètres, la construction d’une gare d’interconnexion et d’un échangeur autoroutier — pour la desserte d’un projet privé de plus en plus contesté, le CPTG soutient le Plan de Mobilisation pour les transports d’Ile-de-France, qui comporte notamment le tram-train Ligne 11 express devant relier Sartrouville (78) à Noisy-le-Sec (93) en passant par Argenteuil. »

- Source  : communiqué du CPTG.

  • Photo : © Mathieu Génon/Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le gouvernement relance le projet Europacity


17 novembre 2018
70 parlementaires demandent à M. Macron le moratoire sur le GCO
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Pour le nouveau ministre brésilien des affaires étrangères, le changement climatique est un dogme pour étouffer la croissance des pays occidentaux
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le gouvernement confirme qu’il continuera à piller le budget des Agences de l’eau
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le bilan de l’incendie en Californie s’alourdit à 63 morts
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2018
GCO : la grève de la faim reste déterminée, tandis que les gendarmes se livrent à des violences
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2018
La répression contre les militants anti-Cigéo devant la Cour de cassation
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2018
Gaspard d’Allens est relaxé à Bar-le-Duc
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Près de 50.000 manifestants pour le climat au Québec
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Les incendies en Californie ont déja causé 31 morts et 228 disparus
Lire sur reporterre.net
10 novembre 2018
Une première victoire juridique pour les défenseurs de la forêt de Romainville
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Les opposants au projet GCO ont manifesté chez Vinci et au ministère des Transports
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Débat public sur les déchets nucléaires : la CNDP rappelle le gouvernement à ses devoirs
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Le potentiel de développement durable de la Guyane n’est pas dans l’or
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2018
Un Français « consommerait » 352 m2 de forêt tropicale par an
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
12 h de garde à vue pour avoir peint des coquelicots
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles

17 novembre 2018
Taxe carbone et gilets jaunes : le dossier pour comprendre la révolte
Info
16 novembre 2018
En procès à Dijon, les faucheurs d’OGM se disent « lanceurs d’alerte »
Reportage
16 novembre 2018
Matthieu Auzanneau : « Augmenter les taxes sur l’essence sans proposer d’alternative cohérente, c’est faire le lit du fascisme »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles