Un leader indien assassiné au Costa-Rica

22 mars 2019

Dans la soirée du 18 mars, des assassins on tiré 15 balles sur Sergio Rojas, leader indien de l’ethnie Bribri, âgé de 59 ans, qui était célèbre dans tout le pays pour sa lutte contre de grands propriétaires terriens. Il a été retrouvé mort à l’étage de sa maison, à Yeri, une localité située sur le territoire indien de Salitre, dans l’ouest du pays, dans la province de Puntarenas.

Sergio Rojas bénéficiait de mesures de protection de la Commission interaméricaine des droits humains (CIDH),et luttait pour la rétrocession de terres indigènes détenues par de grands propriétaires agricoles. Il avait été menacé de mort à plusieurs reprises depuis 2015.

Quelques heures plus tôt, accompagné d’autres membres de la communauté indigène, il avait déposé une plainte dans les bureaux du ministère public, pour avoir été chassé par des tirs d’intimidation d’une ferme que la communauté bribri “venait de récupérer”. Les communautés autochtones sont depuis des années soumises à des menaces permanentes , sans réponse efficace des autorités costariciennes.

Ce crime a soulevé une forte indignation dans tout le pays, et ravive la colère de plusieurs organisations amérindiennes et de l’organisation indienne du Costa Rica Front national des peuples indigènes (Frenapi), dont faisait partie Sergio Rojas.

Elles accusent le gouvernement actuel et les précédents de ne pas « avoir rempli leurs obligations pour garantir l’intégrité physique et territoriale des peuples autochtones du Costa Rica ». Le chef de l’Etat a annoncé la renforcement des mesures de sécurité dans la zone de l’assassinat et à destination de la famille de Sergio Rojas.

Source : E.S. avec :
.La Nacion
. Tico Times




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le procès des responsables de la mort de Berta Caceres s’ouvre au Honduras



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
22 avril 2019
Pourquoi soutenez-vous Gaspard Glanz ?
Une minute - Une question
20 avril 2019
Deux mille activistes du climat ont bloqué « la République des pollueurs »
Reportage
20 avril 2019
Des élus de tous les partis demandent au gouvernement de stopper le projet Lyon-Turin
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés